Motions AGIR

AGIR : la seule liste à avoir affirmé des positions fortes sur les politiques de l’enseignement supérieur et de la recherche depuis 2016

Les listes et la présidence AGIR ont souhaité que l’université prenne position sur les grands « dossiers » de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de ces dernières années, et ils ont été nombreux. Si les autres listes ont le plus souvent approuvé ces démarches, seules les représentant.es AGIR ont ainsi pris l’initiative de faire entendre notre communauté universitaire sur ces enjeux importants. Nous avions pris l’engagement en 2016 de faire en sorte que l’université ne reste pas muette sur les réformes d’envergure de l’enseignement supérieur, comme cela avait trop souvent été le cas auparavant. Ces prises de positions que nous avons portées dans les instances, sont l’une des modalités par lesquelles les universités, comme collectifs, peuvent se faire entendre des pouvoirs publics.

La dernière prise de position en date concerne la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR), et a pris la forme d’une motion présentée successivement à la Commission Recherche, puis au Conseil des Directeurs et Directrices de Composantes, au Conseil d’Administration et au Conseil académique. À l’exception d’une abstention en CR, cette motion AGIR a été adoptée par une très large majorité de collègues, toutes listes confondues.

Consultez ici la motion LPPR

De la même façon, ce sont des élu.es AGIR qui ont proposé une motion sur la revalorisation des vacations enseignantes, pour les porter au minimum au SMIC horaire. À nouveau, cette motion a été adoptée à l’unanimité.

Consultez ici la motion

La motion sur la Loi d’Orientation et de Réussite des Etudiant.es, proposée par les élu.es AGIR du Conseil Académique, a également été adoptée par une très large majorité, tout comme l’a été la prise de position de l’établissement concernant le refus de mettre en œuvre les frais différenciés pour les étudiant.es internationaux/nales. La dernière délibération dans ce sens a été adoptée par l’ensemble du Conseil d’administration, moins une voix.

Consultez la motion sur la loi ORé

Consultez ici la délibération sur les frais différenciés

Ces différentes prises de positions permettent d’exprimer les positions d’une large partie de la communauté auprès du ministère. Elles assoient aussi les interventions et expressions de la présidence sur ces sujets, à la Conférence des présidents d’université comme auprès du rectorat ou du ministère. Elles lui permettent encore de porter la voix de l’établissement dans les différents réseaux auxquels l’Université participe, en particulier au sein de l’Alliance des Universités de Recherche et de Formation (AUREF) dont l’Université Lumière Lyon 2 est membre depuis 2016 et qui s’est elle aussi exprimée sur la plupart de ces grands enjeux de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

Communiqués de l’AUREF